Rapport du Parlement européen sur la sécurité des emballages alimentaires et BPA: cherchez l’erreur…

Il est pour le moins paradoxal qu’une substance dûment autorisée pour la fabrication de matériaux au contact des aliments, tout en étant strictement réglementée, soit l’objet d’une demande d’interdiction, alors qu’elle a été confirmée comme sûre pour les consommateurs par des organismes scientifiques gouvernementaux du monde entier.

C’est pourtant le cas du BPA ;  le 6 octobre, le Parlement européen a réclamé l’interdiction totale d’utilisation du BPA dans les matériaux en contact avec les aliments, alors que l’Agence européenne pour la sécurité des aliments (EFSA) a confirmé en janvier 2015 dans un avis scientifique rigoureusement justifié que l’exposition au BPA ne présentait pas de risques pour les consommateurs.

Contexte

Depuis 2004, un règlement, directement applicable dans tous les pays de l’Union, encadre l’utilisation des emballages et autres matériaux en contact avec les aliments (ustensiles de cuisine, couverts , …). En tant que consommateurs, que nous soyons portugais, tchèque, danois ou français, nous sommes tous protégés par les grands principes de cette réglementation, laquelle est régulièrement adaptée et améliorée en fonction des progrès de la science, notamment en ce qui concerne l’utilisation des matières plastiques.  C’est en vertu de cette réglementation qu’est autorisée l’utilisation du BPA pour la fabrication de plastiques destinés à être en contact avec les aliments, avec une présence résiduelle extrêmement limitée.

Le Parlement européen s’est donc récemment penché sur l’application du règlement « Matériaux en contact avec les aliments », et a émis une série de recommandations pour son amélioration dans une résolution en 50 points ; par exemple, les parlementaires insistent sur la nécessaire application du règlement aux papiers et cartons, peintures et vernis, métaux et alliages, encres d’imprimerie et adhésifs, lesquels ne sont pas encore couverts par des mesures spécifiques.

Des titres sensationnalistes et trompeurs

Pourquoi donc, au vu de l’importance de cette dernière demande, le seul point de cette résolution qui ait attiré l’attention de la presse est celui qui demande une interdiction totale du BPA dans les contenants alimentaires ?

Que dire encore de l’affirmation trompeuse du site d’un groupe parlementaire du Parlement Européen, qui affirme que « comme la France, l’Europe va interdire le bisphénol A » ?

Rappelons qu’une résolution du Parlement européen est un document non contraignant, qui exprime un point de vue sur une législation ou une politique donnée, mais qu’en aucun cas une telle résolution n’a force de loi.  Le consommateur/électeur ne peut qu’être abusé par ce type de formule, scientifiquement et politiquement injustifiée, et qui en outre mine la confiance dans les agences et institutions européennes, garantes de la sécurité de tous.

0 comments on “Rapport du Parlement européen sur la sécurité des emballages alimentaires et BPA: cherchez l’erreur…
1 Pings/Trackbacks for "Rapport du Parlement européen sur la sécurité des emballages alimentaires et BPA: cherchez l’erreur…"
  1. […] les industriels réunis dans la coalition BPA, on attaque ce texte ainsi, « Rapport du Parlement européen sur la sécurité des emballages […]

Leave a Reply or Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*